Créer un site gratuitement Close

III) Inconvénients de l'éolienne

        Inconvénients :

Quels sont les inconvénients?

 

 

On constate aussi des inconvénients liés à l'implantation des champs de production qui peuvent avoir un rôle de frein:

        -Les riverains craignent généralement une dégradation de l'aspect visuel des sites concernés, ainsi qu'un l'impact sur l'écosystème par le bruit des éoliennes et les interférences électromagnétiques induites par leur générateur.

        -Les riverains déplorent le bruit des éoliennes qui peut être d'origine mécanique ou d'origine aérodynamique.

        -La réception des ondes hertziennes peut être perturbée, ce qui provoque un bruitage de l'image bruitée reçu par les télévisions.

        -Des flashs très puissants sont émis toutes les cinq secondes en haut des mats éoliens à la demande de l'aviation civile. Ces flashs perturbent la quiétude nocturne de la campagne et sont une pollution lumineuse supplémentaire la nuit.

        -Les éoliennes peuvent nuire à la migration des oiseaux en étant un obstacle mortel. En effet, les pales en rotation sont difficilement visibles la nuit ou par mauvais temps. Les oiseaux peuvent alors entrer en collision avec celles-ci. Plus le parc éolien est dense plus ce risque est grand. Des lumières sur les pales peuvent réduire ce danger, mais peut conduire à de la pollution lumineuse pour les habitants.

        -Un aspect qui commence à être réalisé est celui de l'interférence ave les radars et en particulier avec les radars météorologiques. En effet, les éoliennes peuvent constituer un obstacle à la propagation d'ondes. Selon la proximité et la densité du parc d'éoliennes, ceci peut constituer un blocage majeur à basse altitude donnant une zone d'ombre dans les données. De plus, comme les pales sont en rotation, le radar note leur vitesse de déplacement qui ne peut être différenciée d'une cible en mouvement comme la pluie. Habituellement, on filtre les échos indésirables de sol par leur vitesse Doppler qui est nulle mais on ne peut pas dans ce cas. Pour empirer la situation, si une vraie précipitation passe dans ce secteur, la vitesse notée sera un mélange entre la vitesse des gouttes et celle des pales ce qui peut mener à une fausse interprétation des mouvements de l'air. Une étude sur cette possible interférence est donc nécessaire lors de l'examen d'un projet d'éoliennes.

        -L'énergie intermittente et imprévisible produite par l'éolien nécessite une régulation par centrales thermiques à flammes, dont les inconvénients doivent être pris en considération. Les centrales nucléaires ont un démarrage beaucoup trop lent (par mesure de sécurité) pour effectuer ce rôle de régulation.

        -Par son principe de fonctionnement même, une éolienne dévie le vent en altitude et l'accélère en direction du sol, ce qui a pour effet d'assécher d'avantage la terre dans son sillage.

        -L'énergie éolienne est variable dans le temps. Les petites installations d'éoliennes utilisées en autonome doivent stocker l'énergie sous forme d'accumulateurs qui sont très chers si l'on veut avoir de l'électricité en permanence. En revanche, les installations reliées à un grand réseau électrique sont relayées, pendant les périodes sans vent, par les autres sources d'énergie. 

         -L'énergie éolienne ne peut-être une énergie d'appoint. Elle tourne uniquement si il ya du vent. En cas de manque de vent ou d'un vent trop faible, nous sommes obligés de faire appel à de l'électricité issue de centrale thermique (charbon, fioul ou gaz). 

         -(ici nous conseillons la lecture de l'ouvrage mentionné ci-dessus ; en effet, il ne s'agit que de couplage entre éolien et autre source de production d'énergie ; cependant qu'il est aussi envisageable d'utiliser le procédé dit du château d'eau, comme le font les canadiens, en faisant remonter l'eau d'un lac inférieur vers un lac supérieur, puis d'utiliser l'énergie (ainsi "conservée") dès lors que l'éolienne n'a pas suffisamment de vent pour produire de l'énergie, cette technique est déjà utilisé pour le stockage de la surproduction d'électricité nucléaire du a leur grande inertie de la nuit vers le jour et pour fournir ainsi les courant de pointe car très rapide à réagir a une demande brusque sur le réseaux, et la capacité hydroélectrique française est déjà utilisé à sont maximum)... Les éoliennes ont un rendement qui varie entre 20% et 30% (Le rendement d'une éolienne est le rapport entre la puissance totale produite par une éolienne sur un an et ce qu'elle aurait produit si les conditions météorologiques avaient été optimum) En 2005, sur toute l'Allemagne, le rendement des éoliennes a été inférieur à 20 %. Pour transformer les kW éoliens aléatoires en kW garantis (mais attention, un KW est toujours un KW !)... il leur adjoindre des kW complémentaires provenant d'une centrale thermique dite de régulation. Les centrales thermiques à flamme de régulation sont très polluantes, elles émettent beaucoup de CO2... Souci complètement éliminé, dès lors que l'on met en oeuvre le principe du château d'eau, voir plus haut.

         -La localisation des éoliennes est dépendante de la ressource (le vent ; mais il faut savoir que tous les sites à vents suffisants sont répertoriés depuis de longues dates ; pour faire simple, toutes les côtes de bords de mer du Sud de la France, de l'Aquitaine vers la Bretagne, en remontant jusqu'au Nord Pas de Calais ; on peut ajouter quelques grands couloirs où le vent est très souvent suffisamment fort, par exemple la vallée du Rhône ; ou encore la vallée de la Seine, après Paris) et ne correspond généralement pas aux zones de consommations (il y a des câbles électrique pour amener l'énergie à bon port ; ce que pratique l'EDF). De plus le caractère dispersé de la majorité des implantations amènerait en cas de fort développement de l'éolien à renforcer le réseau de transport électrique entre les zones de production éolienne et les zones de consommation. Ce renforcement du réseau est très coûteux et provoque les nuisances classiques (visuelle, sonore, électromagnétique) des lignes à hautes tension. Mais en fait, il ne s'agit à terme, que de reconception de la production et de la distribution rationalisée de l'énergie. Car grâce à l'éolien, on est sûr de produire au plus près des lieux d'habitations et d'éviter, voire de réduire notablement toutes les lignes à haute tension qui tranchent le paysage de nos campagnes.
Ce point est d'autant plus vrai avec la nouvelle génération d'éolienne urbaine que l'on peut placer: sur les immeubles, sur les hangars, sur un château d'eau, sur les abris de bus, dans un parc (comme une oeuvre d'art!), sur une maison, dans un jardin, ...

         -Si une éolienne est mal placée par rapport aux habitations, l'ombre de ses pales en rotation provoque un effet stroboscopique jugé désagréable. Mais comme le soleil (du moins la Terre) tourne, alors cet effet ne dure que quelques instant dans la journée. D'autre part, il n'a jamais été entendu cette idée concernant les quelques lieux visités pour l'éolien.
-Bref, nous recommandons au lecteur d'aller voir sur place n'importe quel champ d'éoliennes (éolienne classique) qu'il apercevra dans son avenir. Il sera convaincu de l'innocuité de la chose, et du plaisir de la force que produit le vent.
(* ctm/kWh = centimes (d'euro?) par Kilo-Watt heure, dB = déciBell)

Impacts des fermes éoliennes sur l'environnement :
        -les effets sur le paysage ;
        -le bruit ; 
        -la perturbation de l'écologie locale des sites ;
        -la destruction de vestiges archéologiques ; 
        -les interférences électromagnétiques ;
        -la sécurité.

      

        1) Les effets sur le paysage    

        Le problème environnemental le plus controversé associé aux fermes d'éoliennes est leur intrusion visuelle et l'impact qu'elles ont sur le paysage. Les turbines sont une présence verticale frappante dans le paysage, particulièrement dans les régions rurales où le potentiel éolien est souvent le plus grand. Evaluer cet impact est souvent difficile car il s'agit d'une opinion subjective. Le design des fermes éoliennes et le type de paysages dans lesquels elles s'insèrent ont évidemment une grande importance. Il faut aussi savoir que la perception des gens d'une ferme éolienne n'est pas seulement déterminée par les paramètres physiques d'un paysage, mais aussi par leur attitude vis-à-vis des problèmes de pollution. Certaines études en Europe et aux USA ont montré que chez la majorité des gens, la perception de l'énergie éolienne comme une source d'énergie propre et renouvelable dépasse l'impact visuel. Il reste que le design des fermes éoliennes doit être conçu de façon à réduire cet impact visuel. Les facteurs à prendre en compte sont le choix soigneux de l'emplacement, la couleur et la forme.

       

2) Le bruit

        Le bruit émis par les turbines éoliennes peut être classé en deux catégories que l'oreille humaine perçoit différemment. Premièrement, il y a le bruit produit par le passage de l'air dans l'hélice et deuxièmement, il y a le bruit produit par la rotation des éléments mécaniques tels les boîtes d'engrenages et génératrices. Le premier bruit est un sifflement rythmique. Bien que ce soit généralement le plus bruyant des deux catégories de bruit quand on le mesure en décibels, c'est le moins perturbant et le moins sujet aux plaintes, à l'opposé du grincement aigu de la seconde source. L'impact du bruit est facilement minimisé par un choix judicieux de l'emplacement de l'éolienne par rapport aux caractéristiques topographiques et à la proximité d'habitations. L'expérience montre que le bruit n'est pas excessif lorsque les habitations sont situées à plus de 300 mètres de la turbine la plus proche. Certaines normes ont été adoptées par plusieurs pays tels que la Suède :
• 45 dB (A) maximum au niveau d'une maison isolée dans la campagne.
• 40 dB (A) maximum au niveau d'une zone urbaine.
• 45 dB (A) maximum à une distance de 400 mètres de la turbine.

         3) La perturbation de l'écologie locale des sites

         Les fermes d'éoliennes peuvent avoir deux effets sur les oiseaux: la collision directe et la réduction de leur habitat. Des études hollandaises, danoises, suédoises, américaines et anglaises estiment que les possibilités de collision le jour, avec une bonne visibilité, sont négligeables. Il faut néanmoins éviter que les fermes soient situées sur les couloirs de migration et prendre des précautions dans des régions où vivent des espèces d'oiseaux menacées. Les perturbations sur l'habitat des animaux n'ont pas encore été suffisamment étudiées et les études disponibles à l'heure actuelle ne permettent pas de tirer des conclusions. Ce problème ne concerne pas seulement la vie des oiseaux, mais plus globalement celle de la faune et de la flore en général. La fragmentation du territoire peut aussi avoir une influence sur le système hydrologique. L'importance écologique de chaque site doit donc être prise en compte lors de l'installation de fermes éoliennes; les gouvernements danois, néerlandais et grec, pour l'instant, essaient de choisir les sites en dehors des régions écologiquement sensibles. Dans d'autres pays, une étude de l'écologie et de l'ornithologie des sites est exigée préalablement à tout développement de ferme d'éoliennes. Cela suppose qu'il faille identifier les régions importantes d'un point de vue environnemental et établir les prescriptions pour réduire l'impact sur ces régions.

         4) Vestiges archéologiques

         La nécessité de vents forts et ininterrompus a pour effet que les fermes d'éoliennes sont souvent situées dans des régions rurales qui n'ont pas connu de développement important dans un passé récent. Dès lors, ces régions sont susceptibles de comporter des vestiges archéologiques préservés qui, quoique n'ayant pas de valeur environnementale en eux-mêmes, font partie de l'héritage culturel et de l'environnement humain. Les conflits peuvent généralement être évités en examinant attentivement les régions envisagées afin de ne pas positionner les turbines sur des vestiges. Dans le cas où la préservation physique du site n'est vraiment pas possible, l'excavation archéologique peut être une alternative acceptable.

        5) Interférences électromagnétiques

        Toute structure importante, particulièrement si elle contient une quantité substantielle de métal, est une cause potentielle d'interférences pour les signaux électromagnétiques tels que ceux des émissions radio et TV et des communications hertziennes.
La rotation de l'hélice de l'éolienne peut aussi causer des problèmes particuliers, parce qu'elle crée des signaux parasites intermittents qui interfèrent avec les trajectoires originales de transmission. Cependant, dans la plupart des cas, si des interférences électromagnétiques apparaissent, il existe des solutions bon marché et efficaces comme par exemple l'installation d'un récepteur ou transmetteur pour renforcer le signal original.

         6) Sécurité 

         Les pales d'une hélice tournant entre 35 et 45 tours/minute, peuvent facilement être perçues comme une structure dangereuse. En fait, il y a peu de chance d'avoir des dégâts ou des morts suite à une cassure ou une fragmentation de l'hélice. Les dangers peuvent aussi être minimisés en éloignant les turbines des zones résidentielles, mais surtout en effectuant des contrôles sérieux lors de la construction des turbines. Jusqu'à présent, ils ont prouvé leur efficacité dans la prévention des accidents.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site