I) Un peu d' histoire

 
Le terme 'éolienne' désigne d'une manière générale une machine capable de capter l'énergie cinétique du vent à l'aide d'un rotor monté sur un mat. Plus scientifiquement, le terme d'aérogénérateur désigne les éoliennes destinées à produire du courant électrique.
Ce sont les pécheurs qui furent les premiers à dompter l'énergie du vent pour pouvoir déplacer leurs embarcations sur les flots. Les Perses utilisaient déjà les éoliennes pour irriguer leurs champs, il fallut attendre le 12ème siècle pour voir émerger les moulins a vent qui ornent encore quelque campagnes actuellement. L'un des perfectionnements majeurs du moulin à vent fut la mise en place du pivot qui permit au bâtiment qui soutient les pales de pivoter afin de se situer toujours face au vent.

Moulin à vent sur pivot

 


C'est, en fait, en 1802 que l'on a songé pour la première fois à transformer de l'énergie éolienne en énergie électrique.

Dans cet élan, en 1888, Charles F. Brush, un scientifique américain de Cleveland en Ohio, construit la première turbine éolienne capable de produire de l'électricité. Avec un diamètre de rotor de 17 mètres et composée de 144 pales en cèdre, elle est énorme mais la puissance de sa génératrice est seulement de 12 kW.

 


Aéromoteur construit par Charles F. Brush

 

 

Ensuite, dés 1891 les travaux du danois Paul La Cour permettent la commercialisation pendant la première guerre mondiale d'aérogénérateurs de petite taille destinés à l'électrification rurale.
C'est au début du 20ème siècle qu'apparaissent les premières éoliennes génèrant de grande quantité d'électricité. Il y eut alors trois grandes nouvelles innovations:
-en 1931, un prototype soviétique d'une puissance de 100 kW avec un rotor de 30 mètres de diamètre.
-en 1957, l'éolienne de Gedser, éolienne tripale, construite par Johannes Juul avec une puissance de 200kW.
-en 1927 un ingénieur français en aéronautique invente une éolienne à axe vertical, on parle de l'éolienne de type Darrieus.

 

En 1973, après la guerre du Yom Kippour, les pays arabes fournisseurs de pétrole réduisent leurs exportations; les pays de l'Europe occidentale et les Etats-Unis prennent   alors  la mesure de leur dépendance énergétique  et essayent de garantir  leur autonomie . Certains pays se lancent dés lors  dans l'énergie éolienne. Le Danemark qui ne voulait pas du nucléaire couvre aujourd'hui environ 20% de la consommation électrique du pays avec cette source d'énergie.
En 1977 est mis en place un programme danois dont le but est d'analyser les données fournies par l'éolienne de Gedser. A la même époque, un programme britannique vise à étudier la faisabilité ainsi que le coût d'éoliennes de grande puissance. Le but : concevoir une éolienne de grande puissance dont les caractéristiques pourraient lui permettre d'être utilisée sur les nombreux sites potentiels au Royaume-Uni; malheureusement le projet fut abandonné. De même, un projet similaire fut lançé  en Suède mais en vain.


Depuis quelques années les éoliennes terrestres rencontrent une résistance plus forte de la part des populations. Dans ce contexte les éoliennes offshores, c'est à dire placées sur les littoraux apparaissent comme l'eldorado de cette forme d'énergie. Plus coûteuses à installer, elles bénéficient de vents plus forts et plus réguliers,et leur éloignement par rapport aux populations facilite leur installation.
De plus, les éoliennes de mer produisent beaucoup plus d'énergie que les éoliennes terrestres. 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site